- Page 5

  • Didier Ocula, un carolo, a sorti son premier ouvrage «Charleroi. Black Country, White spirit»

     

    1086913527_B975623835Z.1_20150524144608_000_G0T4I5U0P.1-0.jpg«  Pour faire partir le noir, il faut quelque chose de mordant!  ». Voilà sans doute pourquoi Didier Ocula a intitulé son premier ouvrage « Charleroi. Black Country, White spirit », paru aux éditions du Basson. «  Pour faire partir le noir, il faut quelque chose de mordant!  ». Voilà sans doute pourquoi Didier Ocula a intitulé son premier ouvrage « Charleroi. Black Country, White spirit », paru aux éditions du Basson. Fils de métallo et petit-fils de mineur, l'écrivain habite à Châtelet. Très attaché à Charleroi, il a collaboré, parfois en wallon, avec plusieurs médias locaux et régionaux. L'auteur avait déjà participé à un concours de nouvelles aux éditions du Basson, et s'était déjà fait connaître notamment avec « Gni , Gni gni, gna, gna, gna ». Didier Ocula regrette toutefois que l'image du Pays Noir soit régulièrement écornée, notamment lors de l'affaire des « faux clichés » du Prix World Press Photo. «  À force de regarder les médias, on a parfois l'impression que le Diable vit ici!  », déclare-t-il avec une certaine bonhomie. «  Au contraire, Charleroi est une boule à multi-facettes qui tourne dans nos têtes et nos esprits. Charleroi est un laboratoire social, un passeport rempli de photos et de tampons, une belle-fille de Vauban ! Charleroi c'est la force de la Wallonie, c'est l'exemple de la Belgique, c'est un cadeau de l'Europe !  »

    DSC01770.jpgOn y croise Magritte et Yourcenar

    Dans son livre, Didier Ocula nous propose une balade à travers le temps, en compagnie de personnalités qui ont marqué le paysage culturel carolo. Il se met dans la peau de l'astrophysicien Georges Lemaître qui a un problème avec sa salle de bain, ou encore dans celle de René Magritte, aux sources de son surréalisme bien à lui. Il rencontre aussi Marguerite Yourcenar, qu'il a accompagnée au Château de Cartier à Marchienne-au-Pont: «  Elle était de très mauvais poil, ce jour-là  », note-t-il en souriant. Les jeux de mots et références culturelles locales sont légion: « Sambrassons-nous », « Lemaître à bord », « René et Georgette, deux têtes dans le même chapeau »,... L'ouvrage est un véritable ovni littéraire et photographique. «  Ce que je n'ai pas pu raconter, je l'ai montré en photo, et inversement. Au final, cet ouvrage est un récit-fiction, un coup de gueule d'amour, comme une mosaïque osée, posée au fond d'une piscine, qui trouble le promeneur et l'attire. Après l'inévitable grand saut, le nageur immergé est irrésistiblement envoûté...  », poursuit Didier Ocula.

    "Texte N.G. JEAN-CLAUDE HERIN"DSC05964.jpg

  • INFO DECES

    m66tK8cSK-cXWcM4VsIpnHg.jpgMadame Eva BRASCHKAT (87 ans) de Fontaine-

    l’Évêque, décédée le 21/05/2015.

    Pompes Funèbres Chapelle et Duportal Anderlues - 071 52 32 56

    Monsieur Joseph BRUYER (86 ans) de Cerfontaine, décédé le 22/05/2015.

    Pompes Funèbres L. Dumay-Canard & Fils - 071 64 42 50

    Monsieur Marcel BUISSERET (57 ans) de Fontaine-l’Évêque, décédé le

    21/05/2015. Centre Funéraire Marchant - 071 45 06 98

    Monsieur Jean-Claude CUVELE (63 ans)

    de Anderlues, décédé le 22/05/2015.

    Pompes Funèbres Chapelle et Duportal Anderlues - 071 52 32 56

    Monsieur Alain DEGELAEN (60 ans) de Roux, décédé le 21/05/2015.

    Funérailles Fontainoises - 071 52 68 39

    Madame Denise HAENTJENS VVE MR ERNEST PASQUE (81 ans) de Walcourt,

    décédée le 21/05/2015. Pompes Funèbres J.M. Latour - 071 65 50 70

    Monsieur Jean LEBRUN (88 ans) de Mont-sur-Marchienne, décédé le

    22/05/2015. Pompes Funèbres Maison Crispin - 071 36 08 37

    Monsieur Charles SIMON (79 ans) de Farciennes, décédé le 21/05/2015.

    Pompes funèbres Ureel - 071 38 06 26

  • 23ème concert de Pentecôte

     

    CORO15 JEPG Image (155).jpgNe manquez pas cette occasion de passer un très agréable moment de musique et de convivialité, en compagnie d’une formation dont la renommée n’est plus à faire.

    Pilier de la vie aiseau-presloise, « La Philharmonie Royale Sainte Marie d’Oignies » n’a cessé, malgré son âge vénérable, de développer sa fougue et son talent. Soyons sûrs que ce soir encore elle nous transportera aux quatre coins du monde et nous gratifiera d’un de ces merveilleux moments d’amitié et de rêve dont elle a le secret.

     Ce faisant, vous apporter votre pierre à la vie associative tellement essentielle de nos jours. Parce que la Fête où les gens se rencontrent contribue au maintien de l'âme du Village où il fait bon vivre.