Châtelet: Une gestion des chantiers remarquée… et récompensée !

À Châtelet, le défi est de taille pour renouveler le réseau de voiries qui souffre d’un héritage de dégradation conséquent. Mais grâce à une bonne gestion budgétaire depuis de nombreuse années, la situation continue de s’améliorer et la projection d’ici à 2023 promet une belle bouffée d’air pour la circulation.

 

Commençons par un chiffre : 50 voiries complètement refaites sur 5 ans. C’est un rythme soutenu qui ne va pas sans quelques désagréments, mais ceux-ci sont malheureusement nécessaires. Toutefois, cette bonne gestion n’est pas sans conséquences bénéfiques. Les collaborations avec les autres opérateurs tels que la Région Wallonne, les villes voisines ou les impétrants, se sont nettement améliorées ce qui fluidifie aussi l’information au citoyen. Mais pas seulement… !

 

Une excellente gestion financière récompensée

 

Les efforts paient, et le CRAC le confirme. Les villes et communes ne peuvent pas disposer de leurs bonis budgétaires sans accord de la Tutelle, or celle-ci a accordé à Châtelet l’utilisation supplémentaire de plus d’1.500.000 €. Ceux-ci ont immédiatement été alloués à des projets d’entretien de voirie léger. Une simple opération de renouvellement de tarmac qui consiste à racler et poser. Dix voiries vont bénéficier de ces fonds sans souffrir de chantier long et lourd. Selon les conditions météorologiques, cette opération peut se faire entre 3 et 10 jours ouvrables !

 

Rappelons que ce n’est pas la première fois que les efforts de ce type sont récompensés. En effet, en 2017, le pouvoir subsidiant de la Région Wallonne récompensait Châtelet pour sa gestion des dossiers subsidiés dans le cadre du Plan d’Investissement Communal.

 

L’impact du Covid sur la gestion des chantiers

 

Le contexte particulier n’a pas été sans impact dans l’exécution des chantiers, toutefois nos services sont parvenus à éviter de nombreux retards. En effet, les dossiers devant être remis pour les futurs Plan d’Investissement Communaux ont souvent du retard dans les villes et communes, cette année. Mais Châtelet s’en sort bien car toutes les procédures sont engagées et conformes aux délais.

 

Répondre aux problèmes de mobilité aux abords de la Cour de la Justice

 

Les heures de pointes aux abords des écoles sont toujours difficiles et en particulier aux abords de la Cour de Justice actuellement utilisée par les véhicules par nécessité de stationnement temporaire. Un projet prévoit de complètement adapter l’endroit afin de créer 25 places de parkings, dont 2 PMR. Avec 4 établissements scolaires dans un rayon de 200m, c’est un endroit clé. Le marché public de ce chantier se lancera en 2021 pour exécution dès que possible et surement en 2021.

 

 

Les commentaires sont fermés.