• Les Petits Coeurs de Destrée

    DOC056.jpg

  • Émilie a dit « Oui » à la demande de Grégory

    FULL_SUDP_CHAR_20131227.jpgCe jeudi 26 décembre, vous avez pu lire un article où

    Grégory faisait sa demande en mariage. Via cet article, il souhaitait demander

    la main d’Emilie de façon originale.

    Hier, le téléphone a sonné à la rédaction : c’était Grégory. «Je vous téléphone

    pour vous dire « Merci ». Et surtout, Émilie a dit « Oui ». C’est vraiment

    super, je suis très heureux. » Il ne reste plus au couple qu’à choisir une date

    et organiser ce qui sera, à coup sûr, l’un des plus beaux jours de leur vie.

  • « Émilie, veux-tu devenir ma femme ? »

     

    Il la demande en mariage dans le journalFULL_SUDP_CHAR_20131226.jpg

    Le jeune homme de Bouffioulx souhaitait demander la main d’Émilie via votre journal, La Nouvelle Gazette.

    « Je préfère opter pour l’originalité, en espérant qu’elle va répondre oui… »

    « Émilie, voici huit ans que notre histoire d’amour a commencé. Aujourd’hui, j’aimerais franchir une

    étape supplémentaire. Je voudrais te demander en mariage, histoire de te prouver tout l’amour que je te porte.

    Je serai sans doute déjà au travail lorsque tu liras ces lignes. J’attends ta réponse avec l’impatience

    que tu devines. J’ai hâte d’entendre mon GSM sonner. Je vais veiller à ne pas le régler sur silencieux

    par mégarde. Ce serait malvenu de ne pas décrocher, n’est-ce pas… »

    Voilà pour Grégory, les dés sont jetés. Émilie, à l’instant même où vous lisez ces lignes, votre fiancée trépigne d’impatience. À vous de décider. Sachez que ce jeudi 19 décembre,

    le téléphone a sonné à la rédaction. C’était Grégory. Il souhaitait parler à un journaliste.

    Sa requête était simple : « je voudrais faire ma demande de mariage via un article dans le journal.

    Est-ce possible ? »En principe, ce n’est pas le rôle d’un quotidien d’information.

    Mais en cette période de Noël, nous avons décidé de répondre favorablement.

    MIRKO, 15 MOIS, ILLUMINE DÉJÀLE QUOTIDIEN DU COUPLE

    Grégory est venu à la rédaction ce lundi 23 pour nous expliquer sa démarche :  « J’ai rencontréÉmilie voici huit ans. Elle habitait dans mon quartier. Mais je n’avaisjamais réellement osé l’aborder.

    Un soir, après une soirée arrosée, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai décidé de poser un papier

    sur le pare-brise de sa voiture avec mes coordonnées. Je nourrissais l’espoir qu’elle me rappelle.

    Et figurez-vous qu’elle m’a téléphoné. On s’est vu et voilà comment notre histoire d’amour a commencé.

    C’est vraiment une chouette fille et, dès le début, j’ai souhaité m’investir correctement dans notre relation car, à mes yeux, elle ne mérite pas d’être déçue. » Grégory et Émilie ont achetéune maison, à Bouffioulx.  « Et

    puis, voici 15 mois, nous avons accueilli notre petit Mirko. C’est vraiment notre rayon de soleil. Il est

    fantastique. Aujourd’hui, je pense que le temps est venu de franchir un cap supplémentaire. J’aurais pu lui faire ma demande dans un restaurant mais je trouvais ça un peu banal. Je me sens prêt à officialiser notre relation même si je suis conscient que le mariage n’est pas une garantie du bonheur.

    Nous n’avons pas besoin d’être mariés pour nous aimer mais je pense que cela nous apportera

    quelque chose de plus. Ne fût-ce que pour la symbolique de l’union. » Gregory travaille au Cora de Châtelineau.

    Ce jeudi matin, il est de service et attend un appel téléphoniquepas comme les autres…