• L’arrêt de l’arrêté qui a coincé 2 jeunes

    NVGAZETTE_20120331_CHAR_ACTUALITE_FULL.jpgCe samedi 31 mars, l’arrêté de police qui régissait depuis le 24 janvier arrive à échéance; pour rappel, cet arrêté de police interdisait tout rassemblement, tout groupe de personnes dès18 heures jusqu’à 8 heures du matin; une mesure justifiée par les trop nombreuses nuisances provoquées depuis des mois par les mêmes personnes.

    Au terme de cette ordonnance, police et habitants tiennent un discours plutôt discordant sur les résultats obtenus par l’expérience. Côté chiffres, tout d’abord, la police, durant ces 10 semaines, a effectué plusieurs patrouilles dans

    le secteur. Deux jeunes ont été interpellés et placés sous arrestation administrative. L’un pour deux faits différents, après avoir démoli une barrière et une porte d’habitation. Un autre a subi même punition pour avoir été retrouvé

    portant sur lui une arme prohibée. Du côté policier, on retient l’aspect positif, avec moins d’appels pour troubles de l’ordre public. Du côté des habitants de la cité solaire, le bilan est un peu plus amer...Même si je n’ai jamais eu

    de problèmes avec les jeunes du quartier, je n’ai pas l’impression que cet arrêté ait changé quelque chose ,commente ainsi Brahim, installé ici depuis presque 3 ans.D’ailleurs, voici trois nuits, un 4X4a été brûlé juste devant chez moi! Et personne n’a rien vu ni entendu... Je crois qu’on a perdu du temps et de l’argent  avec cette

    mesure, tout simplement. Impression moyennement confirmée par une autre habitante de la cité, Lydia: J’ai été cambrioléeà deux reprises, entre juin etnovembre 2011... Mais je doisbien avouer que je n’ai jamais eu

    de problèmes avec les jeunes du quartier. Des dégradations, c’est clair qu’il y en a, dans cette cité... J’ai une voisine de plusde80 ans, elle a peur de sortir. Peut-être que l’attention de la police l’aura-t-elle rassurée.

    Un autre habitant ris que une analyse rapidement psychologique: Les jeunes, il faut savoir les aborder.

    Certains, dans le quartier, se montrent quelquefois inutilement agressifs... Et reçoivent des dégradations en représailles... ” "Sources Nouvelle Gazette"

  • c’est le grand amour

    2253255644.JPG























    Le bal du jumelage Casteltermini-Châtelet a connu un vrai succès de foule. La salle du

    groupe scolaire Destrée à Châtelineau était pleine à craquer. Ce succès est à mettre au compte

    du savoir-faire et du dévouement d’un comité d’un dynamisme peu commun.

    Depuis les cérémonies de jumelage en septembre 2009 à Châtelet, - six jours de festivités mémorables -,

    depuis la visite à Casteltermini des représentants de Châtelet emmenés par le bourgmestre Daniel Vanderlick

    et l’accueil royal que les Châtelettains ont reçu en Sicile, c’est le grand amour entre les deux communes.

    De nombreuses familles de l’entité châtelettaine proviennent de cette ville sicilienne, une cité méditerranéenne

    qui a fêté le 350e anniversaire de sa fondation en 2009, l’année même du jumelage. C’est par la création

    de tels liens d’amitié sans frontières  que s’installe peu à peu une Europe plus forte et plus solidaire

     

  • Un garçon mordu par un chien

    Mercredi, vers 15h10, un garçon qui se trouvait dans la rue de la

    Praile, à Aiseau-Presles, a été agressé par un chien qui traînait dans

    le quartier. L’enfant, pris en charge par les secours, portait une marque bleue

    sur l’abdomen et n’a finalement pas été mordu au sang. La police, prévenue,

    n’a pu retrouver l’animal